27 mai 2013

OUPS!

Voilà si long temps que je ne suis venu ici que je m'y suis un peu perdu. Que venais-je y faire? Une histoire de livre et d'étagère ... J'y suis. Un livre rangé, mais mal placé, dans ma biblothèque est un livre égaré.
Posté par Lucien Bergeret à 12:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 décembre 2012

Queue et étagère

Je ne résiste pas à l’envie de rapprocher ce texte d’Eric Chevillard : « Il trouva en arrivant la littérature solidement campée sur ses quatre pattes, avec de belles dents, de belles moustaches, l’œil vif, une musculature puissante, mille ocelles déjà sur son pelage lustré. Il en fut un peu dépité et il allait se retirer, confus, misérable, inutile, quand il remarqua qu’il manquait tout de même à celle-ci une petite queue frétillante. » et « l’étagère » de Calvino.
Posté par Lucien Bergeret à 15:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 juin 2010

Pour qui écrit-on?

Dans La Machine Littérature, Italo Calvino écrit ce qui suit : Pour qui écrit-on un roman ? Pour qui écrit-on un poème ? Pour des gens qui ont lu certains autres romans, certains autres poèmes. On écrit un livre pour qu’il puisse être placé à côté d’autres livres, pour qu’il entre sur une étagère hypothétique et, en y entrant, la modifie en quelque manière, chasse de leur place d’autres volumes ou les fasse rétrograder au second rang, provoque l’avancement au premier rang de certains autres.
Posté par Lucien Bergeret à 11:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,