25 mai 2011

Encore l'Ecrivain et son ombre

Poursuivant la lecture de L’Ecrivain et son ombre, on trouvera, quelques pages plus loin :   « A travers leur histoire, les hommes ont aimé tour à tour les œuvres qui leur parlent de Dieu et celles qui suggèrent leur maitrise du monde ;  celles qui évoquent les présences sacrées qui dominent leur vie, qu’elles en soient l’imploration ou l’exorcisme, et celles qui célèbrent le sacre de l’homme seul ;  les œuvres qui s’accordent au langage de la connaissance et celles qui rejoignent le rêve dans ses... [Lire la suite]
Posté par Lucien Bergeret à 11:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 mai 2011

Gaëtan Picon disait

Dans L’Ecrivain et son Ombre de Gaëtan Picon, on peut lire :   « Les œuvres qui figurent dans notre mémoire sont toutes les survivantes d’une rivalité : les rescapées d’un grand naufrage.   Mais qui choisit les survivants ? L’autorité, à qui appartient-elle ? Ce témoin dont l’œuvre attend la confirmation de son existence, et auquel tente de s’identifier l’artiste quand il se détache de son œuvre pour la juger, n’est nullement un témoin concrètement défini, le public d’une situation historique et... [Lire la suite]
Posté par Lucien Bergeret à 11:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 octobre 2010

Un certain "De Nota"

Chez Assouline, je trouve cette contribution que j’ai beaucoup aimée et que je recopie ici sans y changer une virgule: Et quand arrive un nouveau venu! Et qu’il faut lui trouver une place dans la bibliothèque!IL y à peu, je suis rentré chez moi avec un exemplaire des “enfants du ghetto” de Zangwill,planté devant la bibliothèque, je cherchais ou le placer quand des plaintes se firent entendre: qui c ‘est çui- là?mais il est tout sale! on est déjà trop serré! encore un israelite!Et anglais de surcroit! J’ai fait la sourde... [Lire la suite]
Posté par Lucien Bergeret à 18:22 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 juillet 2010

La vida de Lazarillo de Tormes

Ainsi débute le prologue de  La Vie de Lazarillo de Tormes (édition Flammarion ; traduction Bernard Sesé) Je trouve bon, pour ma part, que des choses si remarquables, et peut-être même jamais vues ni entendues, soient connues de beaucoup de gens et ne demeurent pas ensevelies dans le tombeau de l’oubli, car il se pourrait bien que quelque lecteur y trouve quelque chose à son goût, et que ceux-là même qui n’iraient point aussi profond, y prennent plaisir. A ce propos Pline dit « qu’il n’y a pas de livre, aussi mauvais soit-il,... [Lire la suite]
Posté par Lucien Bergeret à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 juillet 2010

Montaigne et les livres, encore

Toujours au chapitre III du Livre troisième, on lit :   Si quelqu’un me dit que c’est avilir les muses de s’en servir seulement de jouet et de passe-temps, il ne sait pas, comme moi, combien vaut le plaisir, le jeu et le passe-temps. A peine que je ne die toute autre fin être ridicule. Je vis du jour à la journée ; et, parlant en révérence, ne vis que pour moi : mes desseins se terminent là. J’étudiai, jeune, pour l’ostentation ; depuis, un peu, pour m’assagir ; à cette heure pour m’ébattre ; jamais pour le quêt. Une humeur... [Lire la suite]
Posté par Lucien Bergeret à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 juillet 2010

Montaigne : Le commerce des livres

Extrait de Trois commerces (Livre troisième chapitre III des Essais de Montaigne)             Celui-ci[le commerce des livres] côtoie tout mon cours et m’assiste partout. Il me console en la vieillesse et en la solitude. Il me décharge du poids d’une oisiveté ennuyeuse ; et me défait à toute heure des compagnons qui me fâchent. Il émousse les pointures de la douleur si elle n’est du tout extrême et maitresse. Pour me distraire d’une imagination importune, il n’est que de recourir aux livres ; ils... [Lire la suite]
Posté par Lucien Bergeret à 15:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 juin 2010

Colette lisant les Misérables

Alberto Manguel dans Une Histoire de la Lecture écrit ceci ( il parle de Colette) : C’est l’été. Au creux d’un lit moelleux, entourée d’oreillers de plume, sourde au grondement discontinu des voitures qui passent devant sa fenêtre sur les pavés de la rue de l’Hospice, dans le village gris de Saint-Sauveur-en-Puisaye, une fillette de huit ans lit en silence Les Misérables, de Victor Hugo. Elle ne lit pas de nombreux livres ; elle lit et relit les mêmes inlassablement. Elle porte aux Misérables un amour qu’elle qualifiera plus... [Lire la suite]
Posté par Lucien Bergeret à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 juin 2010

Montaigne

Mon dessein est de passer doucement, et non laborieusement, ce qui me reste de vie. Il n'est rien pour quoi je me veuille rompre la tête, non pas pour la science de quelque grand prix qu'elle soit. Je ne cherche aux livres qu'à m'y donner du plaisir par un honnête amusement; ou si j'étudie, je n'y cherche que la science qui traite de la connaissance de moi-même, et qui m'instruise à bien mourir et à bien vivre :    Has meus ad metas sudet oportet equus .Les difficultés, si j'en rencontre en lisant, je n'en ronge pas mes... [Lire la suite]
Posté par Lucien Bergeret à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 juin 2010

Avant la lecture

Tu vas commencer le nouveau roman d’Italo Calvino, Si par une nuit d’hiver un voyageur. Détends-toi. Concentre-toi. Ecarte de toi toute autre pensée. Laisse le monde qui t’entoure s’estomper dans le vague. La porte, il vaut mieux la fermer ; de l’autre côté, la télévision est toujours allumée. Dis-le tout de suite aux autres :  « Non, je ne veux pas regarder la télévision ! » Parle plus fort s’ils ne t’entendent pas : « Je lis ! Je ne veux pas être dérangé. » Avec tout ce chahut, ils ne t’ont peut-être pas entendu : dis-le... [Lire la suite]
Posté par Lucien Bergeret à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,