06 juin 2011

Nous estimons à vice notre être

« Nous estimons à vice notre être. » écrit Montaigne au chapitre V du Livre troisième des Essais.   Quelques lignes plus bas, nous lisons :   « Quel monstrueux animal qui se fait horreur à soi-même, à qui ses plaisirs pèsent ; qui se tient à malheur ! Il y en a qui cachent leur vie et la dérobent à la vue des autres hommes ; qui évitent la santé et l’allégresse comme qualités ennemies et dommageables. Non seulement plusieurs sectes, mais plusieurs peuples maudissent leur naissance et... [Lire la suite]
Posté par Lucien Bergeret à 13:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 juin 2011

Les plaisirs purs de l'imagination ...

Au chapitre XIII du Livre troisième des Essais de Montaigne, je lis ces lignes :   « Moi qui me vante d’embrasser si curieusement les commodités de la vie, et si particulièrement, n’y trouve quand j’y regarde ainsi finement, à peu près que du vent. Mais quoi, nous sommes partout vent. Et le vent encore, plus sagement que nous, s’aime à bruire, à s’agiter, et se contente en ses propres offices, sans désirer la stabilité, la solidité, qualités non siennes. Les plaisirs purs de l’imagination, ainsi que les déplaisirs,... [Lire la suite]
Posté par Lucien Bergeret à 14:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 juillet 2010

Montaigne et les livres, encore

Toujours au chapitre III du Livre troisième, on lit :   Si quelqu’un me dit que c’est avilir les muses de s’en servir seulement de jouet et de passe-temps, il ne sait pas, comme moi, combien vaut le plaisir, le jeu et le passe-temps. A peine que je ne die toute autre fin être ridicule. Je vis du jour à la journée ; et, parlant en révérence, ne vis que pour moi : mes desseins se terminent là. J’étudiai, jeune, pour l’ostentation ; depuis, un peu, pour m’assagir ; à cette heure pour m’ébattre ; jamais pour le quêt. Une humeur... [Lire la suite]
Posté par Lucien Bergeret à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 juillet 2010

La "librairie" de Montaigne

Le texte qui suit, extrait du chapitre III du troisième livre des Essais de Montaigne, fait suite à l’extrait publié ici sous le titre Montaigne : Le commerce des livres   Chez moi, je me détourne un peu plus souvent à ma librairie, d’où tout d’une main je commande à mon ménage. Je suis sur l’entrée et vois sous moi mon jardin, ma basse-cour, ma cour, et dans la plupart des membres de ma maison. Là, je feuillette à cette heure un livre, à cette heure un autre, sans ordre et sans dessein, à pièces décousues ; tantôt je rêve,... [Lire la suite]
Posté par Lucien Bergeret à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 juillet 2010

Montaigne : Le commerce des livres

Extrait de Trois commerces (Livre troisième chapitre III des Essais de Montaigne)             Celui-ci[le commerce des livres] côtoie tout mon cours et m’assiste partout. Il me console en la vieillesse et en la solitude. Il me décharge du poids d’une oisiveté ennuyeuse ; et me défait à toute heure des compagnons qui me fâchent. Il émousse les pointures de la douleur si elle n’est du tout extrême et maitresse. Pour me distraire d’une imagination importune, il n’est que de recourir aux livres ; ils... [Lire la suite]
Posté par Lucien Bergeret à 15:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 juin 2010

Montaigne

Mon dessein est de passer doucement, et non laborieusement, ce qui me reste de vie. Il n'est rien pour quoi je me veuille rompre la tête, non pas pour la science de quelque grand prix qu'elle soit. Je ne cherche aux livres qu'à m'y donner du plaisir par un honnête amusement; ou si j'étudie, je n'y cherche que la science qui traite de la connaissance de moi-même, et qui m'instruise à bien mourir et à bien vivre :    Has meus ad metas sudet oportet equus .Les difficultés, si j'en rencontre en lisant, je n'en ronge pas mes... [Lire la suite]
Posté par Lucien Bergeret à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,